81iQNsMOW7L

Editeur : l'Archipel

Livre : ICI

Kindle : ICI

Résumé

Déception sentimentale ? Lassitude de vivre ? Élisabeth Blom s’est retirée du monde. Sitôt installée dans sa résidence de Stockholm, elle a débranché la sonnette et fermé sa porte à double tour. Porte à laquelle Elias, son voisin, se décide un jour à frapper, pour lui remettre son courrier. Car lui aussi s’appelle Blom… Cet incident sortira-t-il Élisabeth de sa pénombre ? Ou faudra-t-il attendre un drame – et l’intervention inattendue d’Otto, libraire à la retraite – pour faire entrer la lumière dans son appartement ? Au seuil de l’été nordique, le chant du merle annonce les beaux jours. C’est le thème, vibrant, de la partition nouée par Linda Olsson pour ces trois solitudes. Éloge du premier pas, ce récit d’une rééducation sentimentale est aussi une invitation au voyage nommé lecture.

Chronique

Trois âmes solitaires qui vont faire un bout de chemin ensemble et se donner un avenir meilleur.

Elisabeth vit dans le noir, elle ne veut plus voir le monde extérieur.

Elias est un artiste, il fait des illustrations fantastiques.

Otto vit seul depuis que sa femme est décédée.

Comment ses trois personnes vont pouvoir s'aider ?

Otto et Elias se rencontrent déjà souvent, ils sont amis, et pourtant ils sont seuls.

Un jour, le facteur va se tromper d'adresse, un courrier destiné à Elisabeth va se retrouver chez Elias, en fait ils portent le même nom de famille donc l'erreur est vite faite. Elias va vouloir rendre le courrier à sa vraie destinataire, mais aucunes réponses lorsqu'il sonne ou frappe à la porte. Alors il va déposer le courrier devant sa porte, et parler à travers la boîte aux lettres d'Elisabeth, qui l'entend mais ne réagira pourtant pas.

Ce la ne changera pas grand chose, mais un soir, elle entend du bruit dehors et regardera en se demandant ce qu'il se passe. Là elle verra un corps au sol, ni une ni deux elle fonce voir. C'est Elias qui c'est fait agresser ... de là tout va changer pour nos trois solitaires.

Au premier chant du merle est une très belle histoire, très prenante, qui nous montre que des âmes solitaires peuvent se trouver et tout changer. Bon forcément ces changements ne se feront pas du jour au lendemain, mais progressivement, et nous pouvons ressentir chacun de ces changements s'éffectuer pour chacun d'eux. Une histoire où les émotions sont au rendez-vous, des émotions qui par moment m'ont complètement submergées. Par moment j'avais envie de les avoir devant moi, de les serrer dans mes bras, de prendre leurs souffrances.

Ce n'est pourtant pas une histoire triste, bien au contraire, elle est remplie d'espoir pour toute les personnes qui comme Elisabeth, Otto et Elias font de la solitude leurs quotidiens. Une très belle histoire qui est pour moi un joli coup de coeur et que je vous recommande accompagnée de kleenex.

 

Merci à Flora de chez LP Conseils ainsi qu'aux éditions l'Archipel pour leur confiance.