lune rouge

Editeur: Rebelle Editions

Collection: Chimères

Livre: Ici

Ebook Kindle: Ici

Résumé

Depuis trente ans, le même scénario morbide se répète. De 1963 a 1983, trois femmes ont froidement assassiné l'homme qu'elles aimaient. 1992. Lana Jiang souffre de troubles bipolaires et de cauchemars récurrents. Persuadée d'être condamnée à tuer l'homme dont elle tombera amoureuse, elle est internée en hôpital psychiatrique. Mais les murs de l'hôpital ne sont que de maigres protections face à la malédiction qui pèse sur elle. Et l'amour peut surgir là où l'on ne l'attend pas...

Avis

Etre la cible d’une malédiction surnaturelle qui perdure depuis trente ans et se battre corps et âme pour la contrer, voilà le point de départ de l’histoire de la jeune Lana Jiang. Depuis toute petite elle sombre dans de violents cauchemars qui la mettent dans un état de somnambulisme intense proche de la démence, mais personne n’arrivant à comprendre ni expliquer son comportement elle va trouver un exutoire dans l’écriture. Faire vivre à travers un livre ses plus sombres pensées, ses macabres cauchemars, ses sanglantes pulsions semble être la solution, ou bien peut être cela à t-il l’effet inverse…

Lana est une jeune femme terriblement soucieuse et anxieuse, elle ne maîtrise pas ses « crises » et à tellement peur de faire du mal à ceux qu’elle aime, qu’elle préfère se faire interner. Elle est fragile tant physiquement que psychologiquement, cette malédiction pèse tant sur elle qu’on la voit sombrer de plus en plus violemment dans cette folie et pourtant elle nous apparait courageuse et forte, prête à tout pour protéger les autres d’elle-même, capable de tenir tête à une Déesse démoniaque, elle encaisse les blessures et la fatigue psychique avec bravoure, cela la rend admirable et combattive, elle nous impose un grand respect car s’identifier à elle c’est comprendre que peu d’entre nous aurait cette résistance.

Et puis il y a ce mystérieux Keisuke, capable d’insuffler de bonnes émotions à quiconque, de comprendre et lire l’âme et doté d’une grande empathie. Cet infirmier va être le déclencheur de la malédiction mais aussi la bouée de sauvetage de Lana, leur attirance réciproque va le pousser à se mettre en danger pour la protéger et la libérer, malgré la peur, les doutes, les échecs il va faire preuve d’une ténacité et d’un courage exemplaire. Il nous démontre que tout est possible par amour, qu’il est impossible de rester sagement dans son coin en voyant son âme sœur se détruire, c’est l’homme idéal et ce n’est pas son aspect physique certes attrayant qui nous amène à cette déduction mais bien son comportement et ses réactions.

Cette histoire mêle amour, violence, démence et incarnation avec brio, nous sommes totalement pris dans l’engrenage de cette malédiction, on ressent la peur de Lana, notre cœur fait des bonds impressionnants tant le suspens à chaque évènement est intense et puis il y a la force que dégage cette Déesse démonique et sanguinaire, ce n’est pas farfelu, non bien au contraire c’est tellement réaliste et plausible que nous sommes totalement immergés dedans. L’auteure ne nous laisse aucun répit, évènements après évènements nous nous retrouvons captivés et envoutés par cette histoire où le surnaturel et la magie sont extrêmement bien dosés et que dire du final mise à part wouahou, un stress intense, la peur mais aussi et surtout l’amour !

En conclusion un très bon récit, très bien écrit, qui nous mène au porte de la folie, de la magie et de la violence et où le mot amour s’écrit avec un grand A pour affronter toute cette noirceur.