Incontournables

Comme chaque mois, voici notre RDV des incontournables.

Quels sont donc, pour nous, les livres que vous devez absolument lire?


Alouqua

109911709

Tristan, un petit garçon rondouillard, fait sa rentrée en classe de sixième. Souffre-douleur de ses camarades à l’école primaire à cause de son surpoids, il espère que l’entrée au collège lui apportera enfin la liberté qu’il recherche. Mais il va très vite déchanter, allant de désillusion en désillusion. Jusqu’à l’arrivée dans sa classe de Kevin, qui deviendra son meilleur ami. Grâce à Kevin, Tristan va prendre de l’assurance et retrouver goût à la vie. Mais Kevin est-il réellement celui qu’il semble être ?

Voir la chronique d'Alouqua : ICI

Eloradana2303

110255266

Vous avez assisté à leurs retrouvailles d’un œil extérieur, venez découvrir leurs faces cachées, leurs secrets en pénétrant leurs esprits. 
« Il n’a rien fait ! Il a fui ! Je ne supporte pas cette putain de compassion que les gens ont envers mon frère. Il n’est qu’une belle gueule désespérément vide, un homme faible, un lâche et un bon à rien.» — Lucas. 
« Ce que je ressens pour Reed dépasse la normalité, je m’en rends compte un peu plus chaque jour. Cet homme aux multiples blessures et au caractère brut et affranchi est à moi. Fiancée à lui, j’éprouve une vive fierté et aurais tendance à le crier sur tous les toits. » — Cara. 
« Le chemin est encore long, j’en suis conscient, mais avec elle, tout est possible. Elle tient ma vie entre ses mains. Elle est ma force autant que ma faiblesse, et même si je suis encore en train de me chercher, je suis en proie à l’espoir qu’un jour, je trouverai cette lumière à laquelle j’aspire. » — Reed. 
À Cornfield la vie suit son cours. Cara et Reed progressent tous deux dans leur couple en bâtissant des projets pour l’avenir tandis que Lucas évolue d’une manière inquiétante. Son comportement n’échappe à personne. Tels deux faces d’une pièce de monnaie, il alterne côté empathique, côté sombre. 
Quels sont les desseins réels de Lucas ? 
Ceux-ci risquent-ils de mettre en balance l’amour de Cara et Reed, mais aussi, la sérénité de Cornfield ? 

Voir la chronique d'Eloradana2303 : ICI

tissianabp

110032614

Je m’appelle Juliette Schaeffer, j’ai quinze ans, et récemment encore, je menais une vie sereine auprès de ma grand-mère à Rouffach. Mais elle vient de mourir et j’ai été obligée de partir à Nantes, pour habiter avec ma mère et sa nouvelle famille. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les débuts sont difficiles. Alors, quand je dois les accompagner au camping de la Grée à Penvins, afin d’y passer le week-end, je peux vous assurer que c’est à reculons.

Pourtant, dès que je découvre ces lieux, et surtout la chapelle Notre Dame de la Côte, je m’y sens extraordinairement bien. Et lorsque, par une nuit de pleine lune, je fais la connaissance d’Henry, un fantôme qui rôde près de cet édifice, je comprends qu’une aventure extraordinaire est en train de m’arriver.

Mais des phénomènes étranges accompagnent cette rencontre et de nombreuses questions se bousculent dans mon esprit. Pourquoi suis-je la seule à pouvoir le voir ? Qui est réellement ma mère ? Et qui suis-je exactement ? Ce que je découvre va bien au-delà de tout ce que j’aurais pu imaginer. Il semblerait que je sois issue d’une longue lignée de magiciennes : les sorcières de Rouffach...

Voir la chronique de tissianabp : ICI

Emmadeva

110082787

Et si l’amour se trouvait dans une botte de foin ?

Mais qu’est-ce qui lui a pris d’accepter ce plan pourri ? Et, pire encore : pourquoi a-t-elle fait ce stupide pari avec ses copines ? Résultat, voilà que Louise est :

1) bloquée au fin fond de la campagne (celle avec de la vraie boue et des vraies bêtes) dans la maison d’une-amie-d’une-amie pour un long, un interminable mois de « vacances »

2) condamnée à une abstinence forcée (fichu, fichu pari ! et fichues copines !)

Pour une Parisienne pure souche qui ne vit que pour son travail et ne connaît pas le sens du mot repos, ce séjour s’annonce plutôt douloureux. Jusqu’à ce que deux spécimens locaux viennent troubler ses bonnes résolutions vertueuses. D’un côté, Joffrey, bel apiculteur au sourire canaille. De l’autre, Arnaud, artisan en charge des travaux de la grange, dont les manières rustres et la bougonnerie n’ont d’égal que le pouvoir ensorcelant de ses muscles. Et elle qui pensait se trouver à mille lieues de toute tentation... 

Voir la chronique d'Emmadeva : ICI


Nous vous donnons RDV le mois prochain pour d'autres incontournables.