ITW du mois

Dans le cadre de notre RDV de l’ITW du mois, je vous propose une ITW un peu spécial car ce n’est pas une, mais bien deux auteurs que j’ai eu le plaisir d’interviewer. Cette ITW, nous l’avons faite en direct via Facebook, ce fut une première pour moi et je pense renouveler cette expérience (même si elles m’ont totalement épuisée lol).

La partie la plus difficile ne fut pas celle de l’interview, mais bien de faire le tri par la suite. Eh oui en plus de l’ITW, nous avons également papoté… un peu… alors si au départ je faisais correctement les copiés/collés de leurs réponses, au final j’ai abandonné et j’ai donc du tout reprendre depuis le début.

Mais vous n’êtes pas là pour lire ce que je vous raconte n’est-ce pas, mais bien pour l’ITW d’Ysaline et Aurore, alors sans plus attendre, voici les quelques questions que je leur ai posées, ainsi que leurs réponses… où je vous ai laissé également un peu de notre conversation ☺


Voulez-vous dire quelque chose avant de commencer l'interview ?

Ysaline : te dire merci ☺

Aurore : On t'aime <3

Pourriez-vous vous présenter en quelques phrases pour les lecteurs qui ne vous connaissent pas encore ?

Aurore : Aurore, 34 ans bientôt, professeur des écoles en maternelle. je vis dans une petite ville plutôt sympa, avec tout ce qu'il faut pour faire du shopping (ben oui...) mais entourée de champs et de bois. Je suis une amoureuse des chats, accro au café, et grande lectrice de romance.

Ysaline : Je suis née le 29 mai 1967, mariée, une fille, 4 chats, trois chevaux et un (gros) poney. Je vis dans une maison à la campagne, en Lorraine, et j'écris depuis l'âge de douze ans, parce que je n'étais jamais satisfaite de ce que je lisais ou des films que je voyais, et donc je réinventais une partie de l'histoire, voire toute l'histoire. Je lis énormément depuis .... que j'ai appris à lire !! Ma drogue, c'est le café

Alouqua : 3 droguées au café ... on va faire des étincelles ! lol

Aurore : Tu aimes le chocolat? Parce que je suis aussi accro au chocolat... avec des éclats de noisette...

Alouqua : mmmmmmmm je suis une acharnée du chocolat noisette lol

Aurore : On va devenir de supers copines, trop de points communs.

Alouqua : Sous peine de grossir rien qu'à en parler, je passe à la question suivante.

Niveau parutions, je vais commencer par Ysaline, présente nous un peu de La meute de Chânais.

Ysaline : La meute de Chânais... Une bande de seize très très beaux gosses, avec en plus quatre filles plutôt... taquines avec eux. Duncan, l'Alpha, est le Seigneur des de Chânais depuis presque 8 siècles. Aymeric, son lieutenant, a été sous l'emprise d'une malédiction pendant plus de 500 ans, jusqu'à ce qu'Yseult l'en délivre. Ils sont bagarreurs, mais respectent les femmes (en même temps, les louves ne sont pas commodes du tout et le mènent à coups de tabliers à fleurs), ils sont aussi généreux, loyaux, courageux, et certains d'entre eux (les jumeaux Faolan et Ciaran, les chouchous d'Aurore) ont une propension aux blagues douteuses qui énervent tout le monde. Et maintenant qu'Yseult les a rejoints, elles sont 5 filles.

Alouqua : Il va falloir rajouter une autre fille, ça fait beaucoup de garçons tout ça lol

Ysaline : Oui, j'aime les univers très masculins.

Aurore : Ils sont tellement beaux ces loups, il n'y en a pas de trop ! Mais j'aime bien les filles elles sont fortes et attachantes (attachiantes)

Ysaline : Attachiantes, mdr !! Maintenant, je déconseille aux garçons de le dire trop fort …

Aurore : Oh il y en a bien un qui va déraper...

Alouqua : Oui d'après ce que j'ai pu en lire dans la nouvelle à 4 mains je dirais que les filles portent la culotte. Eh oui je dois bien avouer que c'est la seule parution que j'ai lue, bien que j'ai les autres en numérique (sauf le tome 3 des Kergallen)

Aurore : Les garçons se laissent faire volontiers.

Ysaline : Oui, tout à fait. Les séries où les héroïnes s'effacent dès qu'elles sont avec un homme m'exaspèrent, je ne voulais pas de ça pour mes loups. Je voulais des filles fortes, indépendantes, qui mènent le jeu. Les garçons ne sont pas pour autant faibles, simplement, ils respectent profondément leurs compagnes (et au fond, ça ne les dérange pas tant que ça de se faire malmener ; ils aiment faire plaisir aux filles. Mine de rien, ce sont des gentlemen). Mais sinon, quand on les mets en colère, je dirais que je n'aimerais pas être en face. Ils tapent d'abord, posent les questions après, et leurs vengeances sont très... créatives 

Passons maintenant, à Aurore, présente nous Les Kergalen.

Aurore : Les Kergallen, sont une famille de sorcières bretonnes. Elles sont modernes, un peu déjantées, passionnées, soudées... les deux doyennes, Sophie et Athénaïs, deux sœurs, ont formé et guidé la jeune génération, et nous suivons tome après tome les aventures des femmes de la famille. Mes héroïnes sont sœurs, cousines, amies et se surnomment elles-mêmes les Chipies, car elles aiment taquiner (surtout leur cousin Josselin, l'un des seuls mâles de la tribu). Étonnamment, les hommes de la famille arrivent à trouver leur place, en toute discrétion pour la plupart (sauf Corentin, il ne connaît pas le sens du mot « discrétion » mais lui, il est à part), mais ils sont bien là.

Le premier tome est une mise en bouche, puisque nous rencontrons la famille à travers le regard de Thaïs, qui a rompu avec les siens suite à un drame, et celui de Kieran, qui découvre avec effarement cette famille pas comme les autres. Les tomes suivants nous permettent de mieux connaître les membres de ce clan et de plonger dans leur histoire. Très important, aussi, pour moi, on suit les couples formés au fil des tomes : leur histoire personnelle se poursuit en second plan, parce que le « ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants » c'est sympa, mais moi en tant que lectrice, ça me frustre. Ils sont heureux, amoureux, mais il y a encore tant de choses à dire sur eux !

C'est aussi pour ça que j'écris des nouvelles entre deux tomes, j'aime bien les faire vivre entre deux romans.

Ysaline : Pareil qu'Aurore, je reparle des couples formés dans les tomes suivants, ça me frustre en tant que lectrice de ne jamais avoir de nouvelles des couples précédents !

Aurore : C'est un univers très féminin, mais j'aime mes beaux mâles (Kieran, Dragan et dans le tome 3, Marzhin)

Alouqua : Oui ce sont les liens que je partage via notre RDV du dimanche sur le blog.

Aurore : Oui. Même si j'écris aussi des textes en dehors de l'univers des Kergallen, parfois ☺ On retrouve quand même toujours mes passions : le fantastique, la magie, les fées ...

Ysaline : Oui, en général, je te donne le lien vers le petit texte que j'ai écrit sur eux dans la semaine, mais je crois que je t'ai aussi donné une fois un lien sur les basketteurs d'Ayleen, Terence et Alexandre

Alouqua : Le pire c'est que cela fait un long moment que je veux les lire, mais par manque de temps grrr, faudrait que je m'en cale un d'office au moins les deux tomes 1 lol

Aurore : Lol on est toutes pareilles, je crois : une pal gigantesque et pas assez de temps pour lire !

Ysaline : En fait, pour bien faire, il faudrait que tu lises nos deux tomes 1 avant de passer à nos tomes 2, parce qu'on mélange souvent nos univers !!

Aurore : Oui, on se pique nos personnages ;-)

Alouqua : Ah merci pour l'info alors, je la note !

Ysaline : Oui, c'est très drôle, on aime bien faire ça !! Surtout dans nos nouvelles et autres petits textes !

Aurore : On se disait souvent "X s'entendrait bien avec Y" et à force, on a décidé de présenter nos deux familles comme des amis, après tout ils vivent tous en Bretagne !

Ysaline : Oui !! D'ailleurs, les jumeaux sont des modèles (discutables) pour Corentin Kergallen et Titouan de Chânais

Alouqua : Mais je trouve que cela montre aussi que vous n'êtes pas que des auteurs qui se côtoient occasionnellement, mais que vous vous connaissez réellement

Aurore : On se connaît depuis plusieurs années, on se connaissait bien avant de se lancer dans l'écriture "sérieuse"

Ysaline : En fait, on se connaît depuis des années, bien avant d'avoir commencé nos roman. 

Ysaline, pourrais-tu nous présenter Ayleen Night ?

Ysaline : Ayleen Night, c'est ma jumelle en tout (oui, oui, on a le même mari), sauf qu'elle écrit des romances gays, très très érotiques, beaucoup plus que celles d'Ysaline, et toujours teintées d'une touche de BDSM, plus ou moins soft selon les livres. Le pourquoi est simple ; ce qui me fascine dans le BDSM, c'est le côté psychologique. Comment peut-on accepter de se laisser dominer, comment peut-on amener un héros au fort caractère à se soumettre, bref, le contrôle. Mine de rien, il y a peu de jouets dans mes scènes, presque pas d'attaches (le bondage à la japonaise, basé sur des liens et des noeuds, m'ennuie). Ce qui m'intéresse surtout, c'est vraiment les relations entre les membres du couple, et la dynamique qui se créé entre eux. Une série est clairement fun (Terence et Alexandre, les basketteurs de la défaite), une autre fantasy (Désirs inconnus) et enfin ma dernière série est une dystopie, plus dure que les deux autres au vu des thèmes abordés (l'exclusion, la différence, une société inégalitaire avec un système de Castes).

Ayleen est née par hasard, suite à un défi lancée sur le web par une copinaute.

En fait, je suis gémeaux, j'ai deux visages ☺ 

Certains auteurs gardent le même nom pour différents styles, pourquoi toi tu as choisi de séparer les deux ?

Ysaline : Parce que les styles sont vraiment trop différents. Je ne voulais pas me retrouver avec des lecteurs qui auraient acheté sans regarder le résumé, juste en voyant le nom, et qui ensuite auraient hurlé au scandale parce qu'il s'agissait de romances gays. Du coup, j'ai séparé, mais beaucoup de gens savent que les deux noms sont en fait la même personne, je ne m'en suis jamais vraiment cachée.

Ayleen est assez proche de Aylin si on regarde bien et que l'on se fait pas attention, on pourrait confondre. J’espère que non, mais est-ce que c'est déjà arrivé que l'on vous confonde ?

Ysaline : Pas que je sache !

Aurore : Je n'ai jamais eu de confusion avec les noms.

Ysaline : Et pour l'anecdote, c'est Aurore qui a trouvé le nom de Night.

Ayleen vient de l'irlandais (merci la série TV Arabesque, c'est là que je l'ai entendu...)

Aurore : Et moi, quand je cherchais un nom de plume, je suis tombée sur Aylin, qui serait d'origine turque selon un site de prénoms et signifierait "clair de lune". Aurore Clair de lune, ça m'a amusée, j'aimais la sonorité, alors j'ai foncé.

Comment vous est venue l’idée de faire une histoire commune avec « Les de Chânais et les Kergallen » ?

Aurore : En fait, c'était logique...

Ysaline : On nous l'avait pas mal réclamé. On est parti sur un délire, une sorte de tranche de vie géante.

Aurore : Nos personnages vivent en Bretagne, sont familiers du monde magique. On se disait souvent "Azilis s'entendrait bien avec Blodwyn, Aymeric avec Dragan..." on a commencé par faire de nos deux ados, Corentin Kergallen et Titouan de Chânais, des copains. Les lectrices se sont prises au jeu, du coup, on a commencé un truc.

Ysaline : Oui, au téléphone au début

Aurore : Record : plus de 6h de papotages au téléphone !

Pour cette parution, vous l’avez écrite en « nouvelle », pensez-vous que dans le futur, vous pourriez carrément écrire un roman dans le même esprit à 4 mains ?

Ysaline : Un roman, c'est plus difficile ; on habite loin l'une de l'autre, et on a besoin de se voir pour rédiger ensemble certaines parties.

Aurore : Un roman… Sais pas. La distance rend les choses difficiles, sans compter qu'on écrit nos romans respectifs. Mais il ne faut jamais dire jamais.

Ysaline : C'est juste plus compliqué


Alouqua : mine de rien ça fait presqu'une heure trente qu'on est là lol

Aurore : Ah oui, quand même... Tu pourras commencer ton article par "elles sont bavardes, très bavardes, trop bavardes!"

Ysaline : On papote, on papote... Serait-on bavardes ? Et elles causent, elles causent...


Dans mes questions "habituelles" de mes interviews, je demande quels sont les styles de lectures, ce qu'il y a dans vos bibliothèques et vos auteurs préférés. Donc je vous laisse y répondre.

Ysaline ; J'ai beaucoup de style de lectures... la fantasy, la science-fiction, les policiers (historiques surtout), les romans historiques, la bit lit, les romances fantasy et bien sûr les romances gays. Par contre, je ne suis pas du tout romances contemporaines ! Il y a donc de tout ça dans la bibliothèque

Aurore : La romance représente 90% de mes lectures même si de temps en temps j'aime bien aller voir un peu autre chose, il faut garder l'esprit ouvert. mes auteurs préférés : Lisa Kleypas, Linda Howard, Élizabeth Hoyt, Karen Marie Moning, Kresley Cole, Nalini Singh. Chez les francophones Bettina Nordet, Aurélie Venem (les Cruellas), Sophie Jomain, Georgia Caldera, Cassandra O'Donnell, Stéphane Soutoul... Je lis peu d'érotisme en fait, et pas beaucoup de contemporain, je préfère le fantastique ou la romance historique.

Ysaline : A part Aurore Aylin, mes écrivains préférés sont Bettina Nordet, Sophie Jomain, Robin Hobb, Cassandra o'Donnell pour sa série Rebecca Kean, Nalini Singh pour sa série Psi Changeling, Kelley Armstrong pour Femmes de l'Autremonde, Andrea Cremer et ses loups de Nightshade, Maggie Steifvater pour les Loups de Mercy Falls. Elizabeth Vaughan et Christian Jacq, de même que Pauline Gedge !! Et aussi Stéphane Soutoul !! Et en MM, je ne lis que des auteurs US. Mes préférés pour l'instant : Cody Kennedy, Varian Krylov, Joseph Lance Tonlet, JR Loveless. 

Si vous deviez parler des parutions de l'autre (Aurore pour Ysaline et Ysaline pour Aurore), que diriez-vous ?

Ysaline : Que quiconque n'a pas lu les Kergallen passe à côté d'une des plus belles plumes françaises.

Que l'univers d'Aurore est riche, étonnant, et change à chaque tome, que j'adore ses Chipies et les pauvres mâles qui les côtoient (d'ailleurs, j'ai un gros faible pour l'un d 'eux.... émoticône wink ). Aurore se documente très sérieusement avant d'écrire ; vous verrez dans le tome 3 tout ce qu'elle va vous faire découvrir !!

Et que je sais des tas de choses sur les tomes suivants et ce qu'Aurore a dans ses cartons, mais ça, c'est narguer, non...?

Aurore : J'ai beau savoir à l'avance les grandes lignes du scénario, à chaque fois, Ysaline arrive à me surprendre au fil des chapitres. J'aime ses personnages, même si elle les malmène méchamment, et j'ai d'ailleurs grand hâte qu'elle commence le tome 5 pour reprendre du service.

Ysaline a un univers très riche et varié, comme le verront les lectrices en découvrant Tristan et Izabeau dans quelques mois, elle met sa patte à chaque fois.

Avant de faire le portrait chinois, je vous laisse le mot de la fin de l'interview les filles.

Aurore : Le mot de la fin ? Merci aux lecteurs (oui, il y a des hommes qui lisent les Kergallen, très peu, mais Monsieur Fearfaol n'est pas le seul) d'avoir permis à mes petites sorcières de faire ce beau parcours et de continuer à me faire vivre mon rêve ☺

Et merci à toi Alouqua et à ton joli blog pour ces 2h de fous rires !

Et merci à Ysaline, on passe de supers moments, j'espère qu'il y en a encore beaucoup à venir, j'adore ça <3

Ysaline : Merci à ceux (oui, oui, il y en a un peu !!) et celles qui m'ont permis de vivre le rêve que j'ai depuis que je suis toute petite, merci de me suivre dans les délires, les narguages et ma folie, merci à ceux et celles qui n'avaient jamais lu de romances gays et qui ont aimé Ayleen après avoir aimé Ysaline, merci à ceux et celles qui ont fait le parcours inverse, d'Ayleen vers Ysaline, et qui ont craqué pour les loups. J'espère que vous continuerez à venir dans mes univers, les actuels et les futurs.

Et un grand merci à mes impitoyables bêtas lectrices, Aurore, Magali, Yvette et Bettina, sans qui mes romans ne seraient pas ce qu'ils sont.

Et bien, sûr, merci à toi Alouqua, pour cette super soirée, pour ton blog convivial et sympathique.

108715155

Si vous étiez une ponctuation ?

Ysaline : Un point d'exclamation

Aurore : Un point d'exclamation, ça marque l'enthousiasme, la colère, bref les sentiments forts.

Si vous étiez un de vos personnages ?

Aurore : Je dirais Thaïs, qui me ressemble sans doute pas mal sur beaucoup de points. Peut-être Sélène aussi, mais son tome n'est pas encore écrit...

Ysaline : Blodwyn de Chânais pour Ysaline !! Pour Ayleen, je suis dans une des séries avec mon vrai prénom.

Si vous étiez un des personnages de l'autre ?

Ysaline : Azilis

Aurore : Je serais sans doute Eanna de Chânais (tome 4).

Si vous étiez un animal ?

Aurore : Un chat !

Ysaline : Un loup (mais j'hésite toujours avec cheval et panthère...)

Si vous étiez un livre ?

Ysaline : Le tome 5 des Kergallen... Ah, zut, il n'est pas encore sorti !! Maintenant, tu n'as pas précisé livre sorti !! Sinon, je serais une romance fantasy.

Aurore : heu... Obscure prémonition de Linda Howard. Ou l'épopée de Xylara d'Elizabeth Vaughan.

Ysaline : Ysaline comme Ayleen serait une romance fantasy, l'une MF, l'autre MM...

Si vous étiez une des merveilles du monde ?

Ysaline : Une pyramide

Aurore : Une pyramide aussi

Si vous étiez une émotion ?

Aurore : La joie

Ysaline : La joie aussi

Si vous étiez un goût ?

Aurore : Sucré

Ysaline : Le sucré...

Si vous étiez une fleur ?

Ysaline : Une rose

Aurore : Une rose (j'en ai une tatouée sur l'épaule, c'est le symbole de ma ville de naissance)


Voilà qui conclut cette interview croisée qui m’a laissé sur les rotules !

Je voudrais encore une fois remercier Ysaline et Aurore pour avoir répondu positivement à ma demande d’interview. Mais également un grand merci pour les (un peu plus de) 2h totalement folles que nous avons passées ensembles.


N’hésitez pas à découvrir leurs univers :

Sur Facebook : Les Chroniques d'Ysaline Fearfaol / Les Plumes d'Ysaline / Ysaline Fearfaol chronique Nisha Editions / Ayleen Night romances MMAurore Aylin romance

Sur leurs blogs : Les chroniques d'Ysaline Fearfoal / Aurore Aylin romance

Sur Amazon : Ysaline Fearfoal / Ayleen Night / Aurore Aylin