12552941_460996007420578_7295990081652039509_n

Auteur : Barbara Katts

Editeur : Collection Paulette

Date de sortie : 02/03/2016

Lien d'achat

Kindle  0,99€

Epub  0,99€

 

 

Résumé

Journal d'une libertine, c'est le journal d’une jeune française, trentenaire, épanouie dans sa vie professionnelle et nettement moins dans sa vie privée.
Elle consigne tout dans ses cahiers : ses amours, ses ébats, ses peines, ses peurs, ses erreurs aussi. Elle a besoin de ce temps de parole pour tout avouer, sans fard, sans faux-semblant et en tâchant d’être la plus sincère possible, sans se mentir à elle-même. Les mots peuvent être crus, le contenu, choquant. Ce qu’elle y écrit, elle ne l’a raconté à personne, car une femme est si vite jugée, cataloguée, irrémédiablement condamnée. Elle est pourtant comme toutes les autres et son histoire n’est pas bien différente de celles de centaines d’inconnues. Elle ne fait que chercher le bonheur, sans savoir quel visage il aura ni ce qu’elle devra faire pour qu’il la choisisse, elle plutôt qu’une autre. Elle veut sa part de rêve mais pour cela, elle se risque à forcer le destin en se perdant parfois dans les méandres des mauvais choix et des désirs d’autrui.
Certains diront qu’elle a fait son expérience, d’autres qu’elle s’est brûlé les ailes.
Peut-être un peu des deux.

Barbara Katts explore ici les pensées et les actes les plus secrets d’une jeune femme en quête de réponses, de repères et d’amour. La question est : tous les chemins mènent-ils au bonheur ?
Dans ce premier épisode du Journal d'une libertine, nous découvrons comment une gourmande endormie se réveille, et commence l'apprentissage savoureux du libertinage.

 

Chronique 

Friande de récits érotiques je ne pouvais pas passer à côté de cette saga :) Grâce à ma copinaute Aurélie du blog "The Lovely Teacher addiction" et à la Collection Paulette j'ai pu commencer à la lire en service presse, et me voici pour vous en parler. Dans ce premier épisode on rentre doucement dans le sujet.

Une jeune femme trentenaire se livre à nous au travers d'un journal intime, seul endroit pour elle d'y consigner ses envies, ses désirs, ceux là même qui dérangeraient une majorité de gens totalement fermée à la différence. Elle nous dit tout au travers de son journal, aucune langue de bois, nous allons vivre avec elle sa toute première expérience dans le milieu du libertinage...Au côtés de son compagnon Jean, elle va faire ses premiers pas dans un milieu qui l'attire autant qu'il la fait appréhender...

En pleine apprentissage elle se fera docile pour contenter Jean, lui a le rôle du formateur, du "Maître", un terme qui entre en jeu uniquement pour souligner la soumission de sa partenaire...Jean mène le jeu, je l'aurais voulu plus explicite auprès de sa libertine, il prend toutes les décisions sans la consulter, ce qui la pousse à nous confier ses doutes. Je n'ai pas l'impression qu'elle ait été satisfaite de sa première expérience et pourtant elle ne l'exprime pas à Jean... Elle lui voue une confiance aveugle mais va-t-il faire les bons choix pour elle ? 

Dans ce premier épisode Barbara établi les bases de cette saga, la forme de journal intime m'a beaucoup plu, c'est intimiste, sans tabou, parfois osé mais tout y est consigné avec sincérité sans aucunes barrières...Il n'y a pas de tout beau ou tout noir, seulement la découverte d'un monde aux multiples facettes. 

Une femme face à ses désirs, face à ses doutes. 

Barbara nous livre là un série érotique originale, destinée à un public adulte et averti, les scènes sont explicites, bien écrites, j'ai hâte de découvrir la suite des aventures de notre libertine. Et je crois qu'elle n'est pas au bout de ses surprises. 

 

EXTRAIT

Mon cher journal, je voudrais te raconter cette fameuse soirée. Elle a été plutôt épique. 

Il n'était pas encore revenu et je m'inquiétais un peu. le traiteur n'étant pas si loin. J'attendais. Je me suis replongée dans mon texte, mais le coeur n'y était plus. J'avais envie de le voir, de le sentir. J'avais envie qu'il me nourrisse et me fasse jouir, qu'il me fase nourrir et me nourrisse.

Un bruit de serrure et la porte s'est ouverte? J'ai tourné la tête tout en basculant mon buste vers l'avant pour déposer sur la table mon ordinateur, inutile depuis plusieurs minutes déjà. Un homme est entré. Une certaine allure, des vêtements de qualité. Jean le suivait, un sourire satisfait sur le visage.

- Entre, lui a-t-il dit, installe-toi.

L'homme s'est avancé, le pas incertain. Il m'a regardée et a souri. La jupe en cuir, les talons...forcément. Je fixais Jean d'un regard interrogateur.

- Il est venu prendre un verre avec nous, a-t-il répondu à la question que je n'avais pas encore posée.

Bien.

L'homme s'est assis sur le canapé de velours brun. Mon canapé. Celui où j'ai passé l'après-midi, les jambes nues, bercée par les caresses des rayons de soleil que les larges vitres laissaient entrer dans l'appartement. Il n'avait pas idée de la teneur de mes pensées, bien sûr, et a pris mon regard insistant pour de l'intérêt envers sa personne. Il y avait un peu de ça, aussi. Que faisait-il là ? Qui était-il ? Ainsi donc cette histoire de traiteur italien n'était qu'un leurre ?

 

Je remercie la Collection Paulette pour leur confiance et ce service presse.