41pre4xnHzL

Auteur : Anne Bert

Editeur : La Musardine

Date de sortie : 25/02/2016

Poche : 189 pages

Liens d'achat

Poche  8,95€

 

 

Résumé

Perle, " née sous X ", ça vous campe un personnage, surtout lorsque l'héroïne découvre, au détour de ses lectures de l'Enfer, que cet X n'est peut-être que la révélation d'un destin sexuel hors du commun. S'appropriant cette lettre comme identité plutôt que de la porter comme une croix, elle va l'incarner dans le monde interlope et libidineux d'un Paris de débauche. Puis rompre avec cette vie, et se retirer en bord de mer, dans la Brière. Mais sur sa route, elle croise Alanik, marinier taiseux, avec qui des horizons nouveaux se déploient. Les légendes locales, la terre, l'eau, les huîtres laiteuses, le bon vin, tout devient prétexte à exacerber un amour torride et pastoral qui en appelle aux cinq sens... et à l'outrance.

 

Chronique

Perle, personnage central de ce roman est "née sous X", ce statut elle choisit d'en faire son identité. Et si cet X lui révélait quelque chose qui aurait un énorme impact sur sa vie ? Et bien oui, elle va choisir d'y voir une certaine philosophie de vie...Avec ce X comme couverture elle va se laisser aller vers un monde de plaisir...elle va chavirer dans un monde sans limites où le sexe est roi, mais jusqu'où dérivera-t-elle ? 

Perle finira par se lasser de toute cette vie de débauche, après avoir écumer les lieux libertins de Paris elle se retire au bord de la mer en Brière où elle va faire la connaissance d'Alanik, pêcheur du coin il va se créer une alchimie entre eux, Perle aurait-elle trouvé un endroit où vivre en harmonie avec celle qu'elle est ? 

Par où commencer, vous connaissez mon goût certain pour la littérature érotique, donc quand j'ai lu le résumé de ce roman j'ai de suite été attirée par cette histoire qui me semblait complexe et j'avais envie de voir où l'auteure allait m'embarquer. 

Ce roman est exceptionnel, bien loin au final de ce que j'ai l'habitude de lire, Perle est une anti-héroïne qui assume pleinement ses choix. Je me suis beaucoup attaché à elle, parce que j'ai perçu son mal être et je n'avais qu'une envie, qu'elle trouve le bonheur. En effet, être née sous X n'a rien de facile, elle se retrouve avec des parents adoptifs qu'elle n'a jamais réussi à aimer, son attitude l'a mise dans une situation particulière, mais Perle assume et elle va au devant d'une vie sexuelle débridée qu'elle a rêvée grâce à la littérature érotique. Après avoir tout essayé, oui, oui, tout elle se trouve lassée de cette vie insensée ! 

Elle va prendre un nouveau départ dans sa quête d'identité, avec Alanik elle va découvrir de nouveaux horizons, une nouvelle vie où l'érotisme sera toujours présent mais qui aura un sens différent. J'ai été fascinée par la plume d'Anne Bert, la littérature érotique dans toute sa splendeur, tantôt cru, tantôt poétique. Ça ne m'a pas du tout perturbée que son style se fasse plus doux à certains moments, sa plume se veut vraiment provocante, Anne a beaucoup misé sur les atours psychologiques de Perle...Que ce soit dans sa descente aux enfers ou dans son renouveau...

Un roman érotique qui n'est pas qu'une succession de scènes de cul, un roman avec un fond très émouvant d'une femme qui cherche où est sa place dans cette vie si décousue...Alors oui les scènes sont explicites mais très bien écrites, elles peuvent parfois frôler la pornographie mais elles illustrent aussi parfaitement la condition de vie qu'à choisi Perle à un moment de sa vie. A lire parfois d'une seule main... 

Je suis ravie d'avoir découvert ce roman et cette auteure, et je conseille à tous ceux qui aiment la littérature érotique, mais aussi qui aiment les histoires qui ont pour fond quelque chose de fort...Perle, cette femme à la recherche d'elle-même, arrivera-t-elle à trouver le bonheur ? N'hésitez pas à vous laisser tenter.

 

EXTRAIT

Je m’appelle Perle et suis née sous X, cette mystérieuse lettre cruciforme qui ne dit que l’innommable. On ne peut être plus concis : X. La langue française ne sait pas dire ni concevoir l’abandon maternel avec un vrai mot. Cette croix d’illettré ne dut pas suffire à ma destinée, on peaufina mon pedigree en me nommant Perle. Sans doute ma génitrice vit- elle en ce nourrisson extrait de sa chair la plus grosse bévue de son existence, ce minuscule corps parasite entré par effraction dans son ventre, cultivé contre son gré, transformé en un joyau trop beau pour elle. Le prénom de Perle s’imposa alors pour nommer ce qu’elle allait abandonner. Mais peut- être est- ce l’administration perverse qui m’affubla de ce saugrenu prénom, allez savoir… Perle née sous X, ça vous expédie la plus sage des enfants dans un monde interlope.
Je remercie Stéphane des éditions La Musardine pour sa confiance et ce service presse.