les décharnés

 

E-Book et Livre: Ici

 

Résumé

Une journée de juin comme une autre en Provence. Blessé à la cheville, Patrick, un agriculteur de la région, asocial et vieillissant, ne souhaite qu'une chose : se remettre au plus vite pour retrouver la monotonie de sa vie, rythmée par un travail acharné.

Mais le monde bascule dans l'horreur lorsque les automobilistes, coincés dans un embouteillage non loin de chez lui, se transforment soudain en fous assoiffés de sang... de sang humain. S'il veut survivre, Patrick doit non seulement faire face à ces démons qui frappent à sa porte mais aussi à ceux, plus sournois, qui l'assaillent intérieurement. Et si cette petite fille, qu'il prend sous son aile, parvenait à le ramener, lui, vieux loup solitaire, dans le monde des vivants ?

 

Avis

Merci à l'auteur Paul Clément pour ce service presse.

Après avoir vu subitement le monde qu’il connait tourner au carnage des zombies, un homme d’un certain âge, Patrick, se retrouve confronter à deux réalités : survivre et protéger sa compagne d’infortune, Emma, une petite fille qu’il a sauvé d’un funeste destin.

Nous voilà donc plongés dans cette lutte acharnée qu’est  de rester en vie. S’organiser, lutter, combattre, fuir voilà leur nouveau quotidien. Mais malgré cette triste situation et les macabres affrontements avec les zombies, ce n’est pas le point essentiel de ce récit.

Patrick, cet agriculteur solitaire et qui ne vit que pour lui depuis tellement longtemps, ne va avoir d’autre choix que d’évoluer pour préserver Emma. C’est donc en suivant ce cheminement qu’on découvre un homme qui petit à petit, va apprendre à se soucier d’elle, la réconforter, la protéger et indéniablement s’attacher à elle. Ce développement personnel, est une pure réussite, l’auteur à parfaitement réussi à nous faire ressentir, comprendre et analyser la progression de cet homme.

Emma quant à elle, est une petite fille qui a vu son monde s’écrouler et qui n’a d’autre choix que de faire confiance à ce parfait inconnu. Elle est la clef de cette histoire, c’est grâce à elle, au regard qu’elle lui porte, à cette affection de plus en plus grandissante qu’elle va l’aider.

Le récit est écrit du point de vue de Patrick, là aussi c’est une réussite, car à travers, ses réflexions, ses souvenirs et sa vision des choses, on ne peut qu’être captivés face à cet homme qui va découvrir ce qu’est l’amour que l’on peut porter à autrui.

En conclusion, cette histoire est une merveille, où l’horreur des zombies s’éclipse face à l’attachement  naissant d’un grand père pour une petite fille.