Lectures gratuites

la maison de la sorcière couv

La maison de la sorcière de Howard Philips Lovecraft

Kindle: Ici

Première publication en juillet 1933

Résumé

Walter Gilman est étudiant en mathématique et en folklore à l'université Miskatonic de la petite ville d'Arkham. Exceptionnellement doué dans des matières relevant de la physique quantique et des lois dimensionnelles, il est également fiévreux et souffrant depuis plusieurs semaines. Il vit en effet dans une vieille maison du quartier pauvre de la ville, aux côtés de colocataires divers. La chambre qu'il occupe est particulièrement réputée pour avoir servi de foyer à Keziah Mason, une vieille sorcière s'étant échappée in extremis et par des moyens inconnus de la prison de Salem en 1692.

Avis

Walter Gilman est un jeune étudiant brillant. Il est fasciné par le folklore de la ville d’Arkham et surtout par cette vieille maison qui selon les récits, abritait une sorcière du nom de Keziah et son animal de compagnie, l’horrible Brown Jenkin.

 

C’est donc sans la moindre hésitation qu’il va louer une chambre dans cette bâtisse, dans la pièce même ou vivait la sorcière. Cependant une fièvre va vite le faire sombrer chaque nuit dans d’étranges cauchemars peuplés d’éléments irréels, de Keziah et d’un monstrueux rat…

 

Gilman nous apparait fasciné et captivé par ces cauchemars et on ressent très vite son indéniable attrait et obsession pour cette quatrième dimension. Il nous plonge alors entre réel, irréel, doute et surtout la peur. Chaque nuit les choses sont de plus en plus sombres, terrifiantes, mais est-ce seulement des mauvais rêves ?

 

Qui sont Keziah et Brown Jenkin, que lui veulent-ils, devient-il fou ? Lovecraft nous oblige à se poser ces questions, à en vouloir à tout pris les réponses, il nous fait ressentir à merveille la terreur de Walter et la confusion qui règne entre le réel et ses cauchemars.

 

C’est une courte histoire comme l’a souvent fait l’auteur, cependant l’écriture de Lovecraft est tellement riche, fournie, les phrases longues et parfois complexes, que lire ce récit nous oblige à plonger à fond dedans pour en saisir tout le sens.

 

J’ai toujours aimé cet auteur, il arrive à nous faire voyager dans des mondes où le Fantastique est maitre, nous ne laissant aucun répit pour reprendre nos esprits et nous poussant sans cesse à la limite du réel. La maison de la sorcière en est un très bon exemple.

 

Entre réalité, magie noir, Walpurgis et rites, Lovecraft nous fait vivre une histoire fantastique et terrifiante qui nous laisse la chaire de poule !