9782213686837-001-X

Editeur : Fayard

Livre : ICI

Kindle : ICI

Résumé

Roman traduit de l'anglais (États-Unis) par Françoise du Sorbier

Une vieille femme se souvient avec un cynisme minutieux de la semaine qui a fait basculer sa vie cinquante ans plus tôt. 
En 1964, aors âgée de vingt-quatre ans, elle vit avec son père alccolique dans une maison délabrée, près de Boston, et travaille comme agent d'accueil dans une prison pour délinquants mineurs. Elle subit cette existence sinistre avec un mélange d'impuissance, de colère et de haine - contre elle-même surtout. L'arrivée d'une fascinante jeune femme fraîche émoulue de Harvard et chargée de mission après des détenues joue un rôle de détonateur. Dès lors, tous les mécanismes s'emballent...
Un roman à la construction rigoureuse et à l'écriture incisive, où la tension devient peu à peu insoutenable. 

Chronique

Lorsque j'ai fait cette demande de service presse sur le site NetGalley, j'étais séduite par le résumé que j'en avais lu.
Étrangement, ma lecture m'a un peu moins convaincu, bien que j'ai passé un bon moment à le lire, eh bien je dois avouer que j'ai eu du mal sur plusieurs choses.
En premier, j'ai trouvé que l'histoire est parfois un peu tirée en longueur, sur certains chapitre je trouvais cela utile à la compréhension et la chronologie de l'histoire, mais sur d'autres, eh bien là où quelques pages aurait suffit, il y en avait trop.
Eileen est une femme dont la vie tourne entre son père alcoolique et son travail dans un foyer pour délinquants.
J'ai ressenti son envie de donner vie a ses fantasmes d'autre vie, mais elle est tellement ancrée dans sa vie réelle, qu'elle ne fait rien pour que cela change, rien qui pourrait la sortir de ce quotidien.
Bien que l'histoire en elle-même est bonne, si il n'y avait pas cette "lenteur" dans certains chapitres, je pense que j'aurais beaucoup plus accroché à ma lecture.
Si les informations que j'ai trouvées sur le net sont exactes, il s'agit ici de son premier roman, je ne peux donc que lui souhaiter de trouver sa voie dans le monde littéraire.
Peut-être que cette histoire n'est pas le style où elle m'a convaincue, mais je n'en reste pas moins persuadée qu'elle trouvera ses lecteurs.
Pour ma part, je suis curieuse de la lire à nouveau et ainsi voir si dans un autre genre je serais convaincue.
Comme vous le savez, je n'aime pas trop devoir donner un avis de ce genre, mais je préfère être honnête que de donner un avis positif où je ne serais pas du tout à l'aise de le partager.
Merci aux éditions Fayard pour ce service presse.