le-manoir,-tome-1---le-manoir-3777023-250-400

Auteur : Emma Cavalier

Editeur : éditions Blanche

Date de sortie : 25/08/2011

Broché : 308 pages

Le Livre

Ebook  9,99€

 

 

RESUME

Le Manoir est le récit de Pauline, jeune archiviste chargée de mettre de l'ordre dans les documents accumulés dans une demeure consacrée depuis un siècle à des pratiques et des rencontres sadomasochistes. Totalement ignorante de cet univers, Pauline entrevoit un monde étonnant de fantasmes. A cette découverte troublante que nous suivons pas à pas au gré des documents classés par Pauline, se mêle une expérience bien réelle avec son employeur, Julien, qui lui impose des règles en fonction de ses caprices. Aux prises avec cet homme qui associe allègrement la souffrance avec le plaisir, la complicité avec la brutalité, Pauline se retrouve face à elle-même, à ses propres désirs et à ses propres choix. Nous suivons alors son apprentissage, celui de la douleur consentie, du plaisir, de l'amour et de l'acceptation de soi. Le Manoir, porté par la finesse et la force de son style autant que par la puissance de ses évocations, s'inscrit dans la lignée des grands romans de la littérature sadomasochiste aux côtés d'Histoire d'0, Le Lien, Carnets d'une soumise de province ou Frappe-moi !

 

AVIS

 Tout d'abord je souhaite vous prévenir que ce roman est destiné à un public adulte et averti, (+18 ans). Cet ouvrage contient des scènes de sexes très explicites SM et des scènes contenant une violence qui pourraient choquer certaines personnes. 

Cet avertissement n'est pas du tout là pour faire peur aux lecteurs potentiels, mais bien pour que vous soyez informer de ce qui vous attends dans ce roman. Cette histoire n'est pas fleur bleue mais elle n'est pas moins très touchante. 

Pauline, jeune femme de 23 ans, archiviste de métier se voit proposer un poste dans une demeure très ancienne. Le Manoir, bâtisse qui a une histoire très particulière. En effet, depuis des siècle, elle abrite des rencontres et des séances sado-masochistes. Certes Pauline ne sera là que pour s'occuper du classement et des archives de la bibliothèque de cette demeure...mais cette offre d'emploi contient des clauses supplémentaires...si Pauline accepte elle sera baignée dans cet univers si secret des relations BDSM. 

Un début charmant, une atmosphère mystérieuse avec un goût d'interdit. Pauline a entièrement le choix, Julien lui expose les enjeux et les aboutissants de cet emploi si...particulier. Il lui parle évidemment de la partie la plus dangereuse pour elle, s'il n'est pas satisfait de son travail il pourra la punir...lui seul sera maître de cette punition. Pauline accepte sans sciller, elle ne sait véritablement pas où elle met les pieds...tout ce qu'elle sait c'est qu'elle veut cet emploi...et plus...

Le roman a un bon ryhtme, entre présent et passé on voyage dans les méandres du Manoir. On découvre de sombres secrets du début de l'histoire du Manoir jusqu'à aujourd'hui. Un côté du roman très prenant, on comprend ainsi toute l'évolution de ce lieu de rencontre très select. 

Pauline va faire une partie de son apprentissage grâce aux archives et aux ouvrages se référant à l'initiation des soumis et des maîtres. Les carnets de Gabriel Andringer la fascine et grâce à eux elle prend goût à cet univers si perturbant. Elle observe les séances au Manoir. 

 1175442_158878834310548_815460814_n

Pauline sera-t-elle assez forte pour surmonter ce que lui réserve Julien ? Pauline a un caractère fort, elle n'a pas sa langue dans sa poche, et elle provoquera Julien a plusieurs reprises...

Julien, est un maître, mais finalement il est un peu le maître de tout le monde mais il n'a pas de soumise attittrée ça ne l'intéresse pas. Julien est un homme avec un caractère très dur, ce qu'il lui vaut le respect de tous. Face à Pauline, il perdra tout de même un peu ses moyens. Pauline serait-elle la relation spéciale qu'il recherche ? Que se passera-t-il une fois que Pauline aura terminé d'archiver la bibliothèque ? 

Pour moi "Le Manoir" a été une lecture des plus instructrice et agréable. J'ai tout de suite été captivée par les mots de l'auteure. Le Manoir dégage un magnétisme, un lieu qui a une sacrée identité, tout comme les personnages. Chacun dans son rôle qu'ils jouent à merveille. On parle de relation SM, de relation soumise/dominant donc oui Julien est un maître exigent, cruel et très dur avec Pauline. Pierre, un personnage tout aussi important que Julien, sera une épaule sur qui Pauline pourra s'appuyer car il est vraiment à l'écoute. 

Svetki_F4F62985 

Source de la photo ICI

Emma Cavalier nous livre là une histoire très intense psychologiquement, pour comprendre les événements de ce roman, il faut mettre de côté toutes vos certitudes et vos préférences. Bien sûr que je n'ai pas pris de plaisir quand Pauline s'est  fait punir...mais les scènes reflètent exactement les relations Maître/soumise. Il y a tout un travail psychologique d'acceptation de soi et d'abandon. La douleur physique se mêle au plaisir pour démultiplier les sensations. 

Ce roman est très bien écrit, l'auteure nous décrit avec justesse les sentiments des personnages, les scènes ne sont pas si hard que ça, et les relations entre Pauline est Julien sont chargée émotionnellement, les séances SM sont plus dures mais attention ne vous focaliser pas sur la douleur parce que derrière tout ça il y a surtout du plaisir. La plume de l'auteure m'a charmée. C'est un ensemble, l'atmosphère du roman est vraiment authentique, les retours dans le passé scelle le destin de Pauline. 

En bref "Le Manoir" est un roman SM particulièrement prenant, toute l'histoire se met en place rapidement et se complète au fil des pages, je n'ai pas vu le temps passé tellement j'ai été absorbé par l'univers de Pauline et Julien. La  naissance d'un amour impromptu. 

"Le Manoir" est un roman incontournable dans le genre, je vous invite à le découvrir si vous souhaitez découvrir ce milieu de façon originale et mystérieuse. Si vous avez envie de faire un bond dans le temps à la recherche de secret de famille. 

 

 

EXTRAIT 

Citation début du roman

A celui qui fut, et sera, tour à tour l'objet de mon désir,

ma muse, mon compagnon de jeu et d'apprentissage,

l'étincelle de mon inspiration, mon lecteur,

et le maître de mon coeur.

-------------------

Au bout de quelques jours, peut-être cinq ou sept, la colère laissa place à un profond sentiment d'abattement. Julien me manquait. Le Manoir me manquait, les archives et les histoires fantasques des Andringer aussi, mais par-dessus tout, je crevais de voir Julien surgir à côté de moi, me regarder en silence en fumant une cigarette, avec ses yeux qui racontaient toute l'histoire de son désir, de ses sentiments parfois contradictoires et des menaces délicieuses qui me déchiraient. J'avais envie de l'odeur de sa peau après l'amour, de sa voix suave qui m'ordonnait de me soumettre, de son sexe en moi, de sa langue dans ma bouche, et même, oui, j'avais envie du cuir de la cravache sur mon cul, et de le sentir brûler de souffrance, et que les larmes me viennent sans aucun espoir de rémission.