salem-637711-250-400

Auteur : Sandra Triname 

Editeur : Plume Blanche éditions

Collection : Plume noire

Genre : Fantastique - Bit-Lit

Date de sortie : 10/11/2015

Broché : 422 pages

Le Livre

Broché  19,99€

 

 

RESUME

1692. 

Salem, États-Unis. 
Accusées de pratiques magiques, de nombreuses personnes sont alors mises à mort. Innocentes ou coupables ? Qui méritait réellement la potence ?

De nos jours, alors que Max évite de peu la mort, la voilà sous l’emprise de songes qui semblent tous venir d’une époque lointaine où la sorcellerie et les démons hantaient l’imaginaire du commun des mortels.

 

AVIS

Tout d'abord je remercie les éditions Plume Blanche pour l'envoi de ce roman en service presse, je les remercie pour leur confiance. "Salem", un roman que j'attends depuis des mois. J'en ai frissonné quand je l'ai eu entre mes mains, je suis consciente de la chance que j'ai d'avoir pu le lire en avant- première. 

Je m'étais imaginée pleins de scénarios avant de débuter cette lecture, et je peux vous dire que j'étais bien loin du compte. Je crois que je m'étais trop focalisée sur les sorcières, n'ayant pour ainsi dire aucunes notions historiques sur cette époque, j'ai pu découvrir une oeuvre totalement unique. 

Le style de Sandra Triname est inimitable, elle a su créer son propre univers entre histoire, réalité et fiction. Derrière SALEM il y a un énorme travail de recherche, c'est là que la partie historique entre en jeu, à cela l'auteure y a insérer ses propres éléments de fiction, ce qui donne un roman fascinant, rythmé et je ressort de cette lecture vraiment éblouie par le talent de l'auteure. J'avoue que cet univers a toujours su attirer mon attention, j'aime ce qui tourne autour de la magie, des légendes, et en général je me régale en lisant des romans traitant de ces thèmes. Là avec Salem, je suis aller au delà de mes espérances. N'ayez aucuns a priori en ouvrant ce roman laissez vous porter par la magie des mots. 

Le début du roman est plus lent car il met en place tous les éléments historiques et situationnels de l'intrigue, Max est amnésique suite à un accident. Plus aucuns souvenirs de sa vie passée. A son retour de l'hôpital, c'est le choc, à son domicile tout lui est inconnu. C'est aussi fascinant que perturbant, la voici dans sa maison, elle découvre en même temps que nous les pièces une à une. Une chose est sûre, il n'y a qu'une seule pièce qui retient son attention, et elle regorge d'ouvrages traitant de la magie, de la démonologie et de l'usage des plantes dans la magie.

salem-witch-trials-salem-mass-H

Maxine, est une fille avec un sacré caractère, elle est dotée d'une intelligence hors du commun, elle a aussi cette sensation de pouvoir sonder son entourage, ce qui ne l'aide pas beaucoup dans sa recherche d'identité. Depuis l'accident et son reveil du coma, elle fait sans cesse le même rêve, enfin plutôt le même cauchemar. 

Très vite Jared, fait son entrée, c'est le meilleur ami de Max, la personne la plus importante dans sa vie, son frère de coeur, son confident. Elle voit enfin une lumière au bout du tunnel et espère grâce à lui enfin retrouver des bribes de son passé. Mais elle est loin de se douter de ce qu'elle va découvrir. 

Il m'est impossible de vous en dire plus sur l'intrigue, d'autres personnages importants interviendront tout au long du roman, ce qui renforcera encore l'intensité de l'histoire. J'ai tout particulièrement aimé le rythme du roman, tantôt on est dans le passé, tantôt dans le présent et les souvenirs de Max se mêlent à tout ça ! Mais attention tout est super bien géré et vous ne serez jamais perdu dans le temps. Les souvenirs et les périodes du passé ont un charme fou. 

Un personnage très important, charismatique c'est JACK, mon chouchou, mais chut, je ne peux pas vous en dire plus. 

La plume de l'auteure est tout simplement délicieuse, dans différents styles en fonction de l'époque qu'elle décrit. Il y a parfois quelques descriptions un peu longues mais ça ne m'a pas enlever le plaisir de découvrir la suite des évènements. 

Salem, c'est 422 pages de magie, une magie distillée grâce aux mots de Sandra Triname, je ne pouvais vraiment pas imaginé une histoire aussi complète, bien menée et je peux vous dire que vous n'aurez jamais lu ce que Salem vous réserve. J'ai envie de vous dire que le résumé est vraiment parfait car il vous oriente juste assez pour être totalement dérouté tout au long de votre lecture. 

Si vous avez envie de découvrir un univers envoûtant, si vous avez envie de vous laissez porter par les mots et voyager à travers les siècles alors Salem est sans aucuns doutes le roman qu'il vous faut. 

11218879_1702311769998487_3720981564213066754_n

 SOURCE DE L'IMAGE

Tant que vous n'aurez pas refermé la dernière page, Salem n'aura pas livré tous ses secrets.

 

EXTRAIT

Prologue

Salem Village, 1690

La jeune femme termina de brûler les linges qu'elle venait d'utiliser pour panser les plaies, multiples et sanguinolentes, du pauvre homme, allongé sur sa table. Il avait reçu une fameuse correction, et encore, le mot était faible. Ses bourreaux s'étaient acharnés sur le malheureux et avaient cessé uniquement parce qu'ils l'avaient sans doute cru mort. Il devait avoir près de soixante-dix ans et était, manifestement, seul au moment des faits. Il n'avait certainement rien pu faire d'autre que de se protéger des coups, espérant que l'orage passe avant que la faucheuse ne commence sa funeste moisson. Battre un vieillard, quelle belle preuve de courage ! 

Avec un soupir, elle considéra une seconde ses mains, si pleines de sang que l'on aurait pu penser qu'elle portait des gants, avant de les laver rapidement dans une bassine qui se trouvait là. C'était la troisième fois qu'elle soignait ce genre de blessure depuis le début de la semaine, tous camps confondus. La folie des hommes ne connaissait décidément aucunes limite !....

-----------

Boston, de nos jours

Max se réveilla en sursaut, tremblante, un voile de sueur glacée lui couvrait le corps. Depuis qu'elle était revenue à elle, à l'hôpital, après près de deux mois de coma, ce cauchemar l'avait hanté casiment toutes les nuits. Selon le docteur Russel et la police, c'était de cette façon que s'était déroulé l'accident, mais elle n'avait pas heurté un camion, seulement un platane, de l'autre côté de la route. Les flics avaient pensé qu'il s'agissait d'une simple hallucination, mais elle n'avait rien bu ce soir là. La prise de sang, effectuée à son arrivée aux urgences, avait confirmé qu'elle était totalement clean. Ils avaient donc mis ça sur le compte de la fatigue et elle avait fini par les croire. Cela dit, elle faisait régulièrement ce rêve étrange où elle se voyait dans une autre époque, manifestement emprisonnée, maltraitée et le seul sentiment qui l'étreignit à son réveil était une colère proche de la rage. Max avait gardé ce dernier pour elle, de toute façon il n'y avait aucun rapport avec sa mémoire. Sans doute possédait-il un sens caché, mais rien qui puisse la guider clairement sur le chemin de son ancienne vie.....