la-course

Editions : Nats Editions

Livre : ICI

Ebook : ICI

Extrait : ICI

Résumé :

Vous avez un rêve ?

La Fédération peut vous l’offrir.

Participez à la plus spectaculaire Course de tous les temps !

80 participants prêts à tout pour remporter la victoire.

Et une seule récompense suprême offerte par la Fédération

 Mais n’oubliez jamais :

Méfiez-vous de vos adversaires et encore plus de vos alliés.

Mon avis :

La première chose qui m'a attirée, c'est la couverture, je la trouve vraiment bien faite.

Deuxième chose, le résumé, il me faisait penser à Hunger Games, sauf qu'ici c'est un choix de participer à la course et non une obligation comme pour les Hunger Games où vous n'en sortez que vivant ou mort.

Kimlay veut une seule chose, pouvoir se venger. 

De quoi?

De l'emprisonnement de ses parents lors d'un coup d'état.

Cette fameuse course annuelle peut lui en donner l'opportunité, mais encore faut-il la remporter. En effet, il y a 80 participants, mais un seul gagnant qui remportera ce qu'il veut, cela peut très bien être une fortune, ou la mort de quelqu'un, ce que vous désirez, vous l'obtendrez en remportant la course.

Mais vous pensez bien que chaque participant est là pour gagner, ce qui nous donnera pas mal d'actions, de retournements de situations, du danger. Je dois vous avouer qu'au départ je n'aimais pas trop Kimlay, elle se donne un genre , je l'ai trouvée antipathique, mais au fil des pages, malgré le fait que cela confirmait mon impression, je l'ai mieux appréciée. Un autre personnage qui lui j'ai trouvé adorable c'est Zath, et si vous voulez savoir pourquoi, eh bien simplement parce qu'il va montrer et démontrer au monde qu'il ne faut pas juger une personne sur les apparences, un personnage très touchant.

Un livre où le mot ennui n'existe pas, une plume peu avare de détails et qui se lit facilement. 

En bref, un livre que je vous conseille sans hésiter et dont je suis ravie de vous partager mon avis, en espérant qu'il vous plaira autant qu'à moi si vous le lisez également.

 

Merci à Audrey de chez Nats Éditions pour sa confiance.